Analyser les informations avec un œil critique

Ce matin, je suis interpelé par un titre qui se veut accrocheur: 72% des entreprises collectent des données qui ne leur servent pas (Journal du Web – http://tinyurl.com/py9kh2r). Dans la foulée, ma première question est « est-ce grave? » Dans mon esprit, les dirigeants d’entreprises sont des personnes conséquentes qui sont supposées prendre des décisions qui vont dans le sens de plus de bénéfices. Donc, si 72% des entreprises n’utilisent pas les données collectées, c’est qu’elles pensent que ces dernières n’ont pas le potentiel de contribuer à davantage de bénéfices. Malheueusement, la réponse n’est donnée ni dans l’article en question, ni dans le le rapport d’où est sortie cette affirmation (http://tinyurl.com/nbg92x8). Et pour cause, cette étude doit servir la cause d’une solution de stockage de données. 
Dans un discours de marketer, le document nous assène quelques « vérités » visiblement alléchantes. Par exemple: « 24% des entreprises avec un chiffre d’affaires annuel supérieur à 1 milliard perdnet de 2 à 5 jours chaque année. Avec un CA journalier de l’ordre de 4 millions, un tel délai dans l’accès à l’information peut entraîner un perte pouvant atteindre 20 millions« . Woaow! Quoique. Ce sont 20 millions de CA, pas de bénéfices. Notons aussi que la construction de ces 20 millions repose sur beaucoup d’approximations, toutes exploitées dans le haut de leur fourchette. Et que dire de l’échantillon, 24% de … une petite partie des 308 entreprises interrogées, sans doute.

Sourced through Scoop.it from: blog.euresis.com