Facebook en sait aussi beaucoup sur les flux migratoires

Grâce aux informations que nous fournissons via les champs « ville d’origine » et « habite à », Facebook peut réaliser des études surprenantes sur les flux migratoires dans le monde.

See on www.presse-citron.net