Il est plus facile de trouver de l’info que de lui donner une date

Somme toute, trouver de l’information est assez facile. Ne le fait-on pas tous les jours, plusieurs fois? Après, il est plus délicat de faire la part des choses entre l’information anodine, l’information intéressante, l’information utile et l’information à rejeter. Une des clés de cette analyse réside dans la date de l’information. Le récent « buzz » à propos de ce père qui aurait laissé sa fille se noyer, histoire reprise par la plupart des journaux dits sérieux, est là pour nous rappeler l’importance de positionner une information dans le temps (A Dubaï, un père empêche les sauveteurs de sauver sa fille de la noyade – http://tinyurl.com/qj8zzxo). Il faudra quelques heures pour que des journalistes, plus curieux, ou plus consciencieux, qui sait, nous apprennent qu’il s’agissait d’une histoire de plus de 20 ans (Mail Online and Telegraph’s Dubai drowning tale is old news – http://tinyurl.com/olxka8u).
Tous ceux qui manipulent de l’information devraient partager le même principe de base: une information est incomplète tant qu’on ne connait pas sa source et sa date. Et la date d’une information n’est pas forcément celle de sa publication, quand bien même elle serait estampillée « news ». C’est vrai pour les journalistes, mais c’est vrai également pour tous ceux qui attendent des informations pour prendre des décisions, comme nous le rappelle l’histoire de la chute du cours de bourse de United Airlines en 2008 (Sommes-nous tous devenus des machines? – http://tinyurl.com/p9xzq4v).

Sourced through Scoop.it from: blog.euresis.com