La connaissance est un réseau: Perspective sur l’organisation archivistique et encyclopédique

L’analyse de réseau ne transforme pas nos objets d’étude, elle transforme le regard que le chercheur porte sur ceux-ci. Organisée en réseau, l’information devient relationnelle. Elle rend possible en puissance la création d’une nouvelle connaissance, à l’image d’une encyclopédie dont les liens entre les notices tissent une toile dont on peut analyser les caractéristiques structurelles ou d’un répertoire d’archives qui voit sa hiérarchie bouleversée par un index qui recompose le réseau d’échange d’information à l’intérieur d’un groupe de personnes. Sur la base de deux exemples d’outils de gestion, conservation et valorisation de la connaissance, l’encyclopédie en ligne Wikipédia et les archives de la coopération intellectuelle de la Société des Nations, cet article questionne le rapport entre le chercheur et son objet compris comme une globalité dont il devient possible d’avoir une vue d’ensemble.

Source: www.martingrandjean.ch