La gestion de crise de l’e-réputation des entreprises

Les endroits où le mécontentement s’exprime ont subi une profonde mutation.

En effet, petit à petit, Facebook et Twitter ont pris la place des blogs et Youtube.

La situation sur les 103 cas qui composent mon échantillon depuis 2004 est la suivante:

 

Dans 41% des cas, les crises sont commentées sur Twitter ( N= 103 entre 2004 et 2013) pour 39% sur Facebook, 12% sur les blogs et 8% sur Youtube.

….

See on gestionereputation.over-blog.com

Voir notre service de veille en e-reputation