Le paradoxe de Twitter en diplomatie

La lecture de la semaine provient d’un site du nom de Apuntes internacionales, qui réfléchit sur l’état et l’avenir des médias. Il reçoit des contributions en langues anglaises et espagnoles. Le texte que j’ai traduit a été écrit par Jorge Heine (@jorgeheinel), professeur dans l’Ontario, ancien ambassadeur du Chili en Afrique du Sud et en Inde. Il s’intitule “Le paradoxe de Twitter en diplomatie”.

See on www.internetactu.net