Les lignes du destin

Dans les jours qui ont immédiatement suivi les attentas du 11 septembre 2001, Valdis Krebs a commencé à reconstituer sous forme de graphe le puzzle des cellules qui ont opéré au nom d’AlQaeda. Comme à chaque fois, tout commence avec une table de données (type fichier Excel) dans laquelle il va accumuler, rivé aux chaînes de télévision et au web, différentes informations en agrégeant les sources comme le ferait un détective. Dans ce travail remarquable de précision et de patience, sa compréhension du phénomène se construit par élargissement progressif de son horizon d’observabilité, au fur et à mesure que  les « cartes » se succèdent. Chaque nouvelle information vient nourrir la perspective: V. Krebs ajoute, en particulier, de nouveaux liens entre les 19 membres des quatre cellules qui concernent les points communs de leurs différentes biographies (certains sont de la même famille, ont fréquenté les mêmes lieux, vécu dans les mêmes camps d’entrainement en Afghanistan, sont des amis d’enfance ou ont côtoyé les mêmes imams). 

Source: ateliercartographie.wordpress.com