Les patrons de PME sont parfois (trop) bavards et naïfs

l y a quelques jours, je déambulais dans les travées de de la foire du livre à Bruxelles, m’arrêtant de temps à autres sur un stand, réagissant à quelques couvertures attirant mon attention. Cette fois-là, alors que je posais la main sur un tas de cartes postales promotionnelles, je suis abordé par un responsable du stand qui s’avère rapidement être le patron de la maison d’édition. La conversation s’amorce de façon badine, l’éditeur m’invitant à prendre un exemplaire de son outil de « propagande« . Même si je comprends bien être en face d’un amoureux des mots, qui aime les manipuler et jouer avec, je ne peux m’empêcher de rebondir sur l’utilisation du terme « propagande » à la place de publicité. Et là, surprise, mon, interlocuteur se met en mode confidence et me raconte ses difficultés et faiblesses en matière de « propagande« .

See on blog.euresis.com