L’IE, le numérique et le métier

Depuis l’origine, ce que l’on a nommé par la suite intelligence économique, a pris ses racines dans la nécessité d’adosser la décision à la connaissance de l’environnement politique, économique, social et culturel dans lequel l’action humaine se déploie.
En économie, après presque trois décades de formalisation, l’intelligence économique, en France comme ailleurs, est dans l’obligation de revoir sa raison d’être et ses missions sous l’effet des changements profonds dûs à la globalisation et aux technologies de l’information du futur. Le premier challenge qui se présente à elle l’oblige à renforcer son caractère « scientifique et technique ».

See on blogs.lesechos.fr