L’intelligence économique doit être capable de faire la différence entre le nice to have et le need to have

En introduction à ce document qui traite de l’importance des KIN (Key Intelligence Needs – http://tinyurl.com/d5k7onj) son auteur, Marié-Luce Muller, a quelques mots très justes à propos de l’intelligence économique. Et de nombreux praticiens devraient sans doute les relire, certainement ceux qui se demandent pourquoi l’IE a tant de difficultés à s’imposer en PME. Elle nous dit que: 
« Comme tous les produits ou les services à succès, l’intelligence économique (IS) doit satisfaire un besoin réel car en l’absence d’un client satisfait de ce produit, le produit et ceux qui le proposent sont condamnés à disparaître. C’est la base de toutes les entreprises à succès. L’intelligence économique n’est pas différente. En conséquence, l’activité la plus critique de l’ensemble du processus d’IS doit être l’identification des véritables besoins d’intelligence de l’organisation… Lorsque ceci arrive, la fonction IS devient uen partie organique de l’entreprise et de l’équipe de direction qu’elle sert.« 

Source: blog.euresis.com