Lorsque la surabondance de communication génère de la sous-abondance de valeur !

À l’ère de la surabondance d’informations, seuls les intellectuels, les philosophes, les sociologues et les scientifiques peuvent élire de nouveaux mécanismes, penser de nouveaux médias et éduquer de nouveaux hommes capables de discernement et de tempérance. Seuls ces penseurs savent rechercher et trouver de la valeur extra-financière dans l’abondance, et en faire une source durable de progrès.

Source: www.lesechos.fr