Pourquoi il est finalement moins risqué de s’engager avec un éditeur local

Dans le secteur du collaboratif, deux cas de reprises de sociétés sont venus démentir un préjugé largement répandu : il est risqué de confier ses données à un acteur de petite taille, car celui-ci peut disparaître à tout moment. C’est vrai… et pourtant c’est faux.

Il est vrai – statistiquement – qu’un acteur de petite taille présente plus de risques de défaillance qu’un acteur important. Mais cette évidence s’arrête au domaine financier. Qu’en est-il des clients « laissés pour compte » de ces sociétés qui défaillent ? Et de leurs données ?

Source: www.collaboratif-info.fr