Un chargé de Veille exploite les réseaux sociaux

L’heure en question est celle de la reconnaissance des réseaux sociaux comme outils de communication entre l’entreprise et les communautés qui l’entourent.

Mais cette heure est aussi celle des excès : des entreprises qui prennent les réseaux sociaux pour une panacée universelle, remède de tous leurs maux, solution à tous les problèmes…Ou alors ceux par qui le scandale arrive, lorsque la communication s’effectue au détriment de l’entreprise. Mais dans les deux cas, hors les réseaux sociaux, point de salut. Voilà qui nous ramène à l’aube des années 2000, lorsqu’il était inconcevable qu’une entreprise n’ait pas de site Internet.

Source: patrickcuenot.wordpress.com