Décoder les signaux qui font la décision –

Réagissant à l’annonce des thèmes à débattre lors de JIEE’12 (Journée nationale d’Intelligence Economique d’Entreprise), un professeur d’économie exerçant dans une prestigieuse école de commerce, écrivait à notre Académie, je le cite : « il y a le risque, selon moi, d’un peu trop mélanger le domaine strict de l’intelligence économique (savoir pour agir) et le domaine de l’action (toujours plus … politique).

Cela se voit par le choix d’un des thèmes « Pour une politique industrielle de ‘conquête’ ». C’est un vrai sujet crucial, à la mode, mais il risque de banaliser l’IE. C’est vrai qu’il est frustrant d’en rester à la prospective et de ne pas basculer vers le conseil et le passage à l’acte. L’IE devrait en rester à la fonction d’écoute et de création de scénarii, pour ne pas se banaliser, et rester une discipline que je qualifierai de « scientifique ».

Les Échos (Blog)

See on blogs.lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>