Une histoire d’adoption et d’adaptation

Et si la difficulté d’adoption des réseaux sociaux d’entreprise (RSE) était autant une question d’offre que de demande ? Certes, l’utilisateur est roi et c’est à lui que revient la décision d’adopter ou non la plate-forme mise à disposition par son entreprise.

« On ne peut jouer sur l’injonction paradoxale : soyez collaboratif ! Il faut laisser-faire et accompagner chaque demande en se montrant rassurant », rappelait Frédéric Poulet, directeur de la région Paris Normandie de Pernod à propos du programme 2.0 qu’il a piloté. 

En dépit des efforts d’accompagnement menés par les entreprises, les résultats sont parfois décevants : l’utilisation qui est faite du réseau social n’est pas à la hauteur des espérances. La culture d’entreprise, le poids de la hiérarchie, le manque de temps, la concurrence des outils sont régulièrement dénoncés. 

En revanche, l’inadaptation des RSE est rarement montrée du doigt. Pourtant, ceux-ci ont fait peu d’efforts pour coller aux besoins des utilisateurs. Seuls les plus agiles ou les plus volontaires d’entre eux s’en accommodent. 

See on www.collaboratif-info.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>