Veille concurrentielle : le parent pauvre du marketing sur les réseaux sociaux

Évoluer sur un marché sans regarder l’environnement concurrentiel est au choix de l’inconscience, une position névrotique ou la preuve d’une mâle assurance orgueilleuse.Si la majorité des entreprises moyennes n’a pas encore mis en place une veille formelle, la question peut se poser lorsque cette même entreprise entame une stratégie sur les réseaux sociaux.

Bien souvent, trop souvent, durant la phase d’émergence des réseaux sociaux, les entreprises ont investi ces nouveaux canaux par effet de mode ou mimétisme, sur le mode, “il faut y aller, je ne sais pas pourquoi, mais il doit se passer quelque chose”. Bref, avec une réflexion en amont qui se caractérise par son absence. En 2014, les choses doivent avoir changées. Les directeurs marketing sont maintenant au fait des réseaux sociaux et l’étude concurrentielle une réalité avérée. C’est en tout cas ce que la firme Social Baker a voulu mesurer dans une récente étude menée dans 82 pays et auprès de 500 entreprises recrutées dans 20 secteurs différents.

See on balises.info

Voir Veille concurrentielle de Sivva